LES ORIGINES DU  BULLDOG CONTINENTAL

 

 

 

POUR INFO :

Les nouvelles races peuvent être soit des populations de chiens déjà reconnues dans d’autres pays et qui peuvent être déjà acceptées par d'autres organisations canines nationales ou des races de chiens nouvellement créées ou réanimées.

La population doit se composer d'un minimum de 8 lignées, chacune comportant au moins deux mâles et six femelles (noyau). D’une lignée à l’autre, il ne doit exister aucun animal en commun sur les trois générations (arrière grands-parents).
Ces conditions sont réalisables lorsque, avec un excellent programme de reproduction bien planifié, plus de 1000 (mille) chiens sont enregistrés.

 

 

 

 

PETIT RESUME HISTORIQUE

La convention européenne sur l’élevage, la garde et la détention d’animaux de compagnie ainsi que la loi suisse sur la protection des animaux (art. 10) furent déterminantes pour lancer une expérimentation d’élevage.

Le but de celle-ci était de produire un bulldog de taille moyenne qui remplisse toutes les conditions exigées par la protection des animaux en ce qui concerne la santé mais garde le caractère apprécié et bien aimé du Bulldog Anglais.

Les croisements entre Bulldog Anglais et Old English Bulldog sous le patronage de la Société Cynologique Suisse furent très prometteurs, mais ne tardèrent pas à montrer que cette entreprise aboutirait à la création d’une nouvelle race, d’une race se rapprochant du type originel du bulldog.

Afin d'établir une distinction claire avec le Bulldog anglais, le nom de "Bulldog Continental" a été choisi pour la nouvelle race.

Les décisions et les mesures pour la création de la nouvelle race ont été prises en accord avec la FCI (représentants de la commission du standard et de la commission scientifique).

Il n’existe encore aucun chien de compagnie de type molossoïde rustique et de taille moyenne. Or, un tel chien serait fortement souhaitable comme l’attestent les nombreux amateurs enthousiastes de cette race encore débutante. Et le Bulldog Continental est prêt à combler ce manque.


PAYS D'ORIGINE
: Suisse 

UTILISATION : Chien de compagnie, chien de famille 

CLASSIFICATION FCI : Groupe 2 - Pinschers et schnauzers - molosses – bouviers Suisses et autres races
                                                                                                                     Section 2- Chiens molossoïdes  Sans concours de travail

 

 

 

Pour les origines du Bulldog Continental  se reporter au site d'Imelda ANGEHRN créatrice de la race du Continental Bulldog

 

Photos et gravures anciennes

 

LE STANDARD   

                      

BULLDOG CONTINENTAL

Standard Nr. ..……/ 15.01.2011/F      Traduction de la version allemande qui a  été approuvée par le Comité Central de la Société Cynologique Suisse

+ changements  12.11.2014   Revue par Raymond TRIQUET le 22-10-2015

 

 

 

PAYS D'ORIGINE :              Suisse

  

UTILISATION :                     Chien de compagnie, chien de famille

  

CLASSIFICATION FCI :       Groupe 2     Pinschers et schnauzers - molossoïdes -
                                                               chiens de montagne et de bouvier Suisses

                                         Section 2-1   Molossoïdes – type dogue

                                                                      Sans épreuve de travail

  

BREF APERÇU HISTORIQUE :

 La convention européenne sur l’élevage, la garde et la détention d’animaux de compagnie, ainsi que la loi suisse sur la protection des animaux (art. 10) furent déterminantes pour lancer une expérimentation d’élevage.

 Le but de celle-ci était de produire un bulldog de taille moyenne qui remplisse toutes les conditions exigées par la protection des animaux en ce qui concerne la santé mais garde le caractère si apprécié et aimé du Bulldog Anglais.

 Les croisements entre Bulldog Anglais et Bulldog Anglais Ancestral,  sous le patronage de la Société Cynologique Suisse furent très prometteurs, mais ne tardèrent pas à montrer que cette entreprise aboutirait à la création d’une nouvelle race, d’une race se rapprochant du type originel du bulldog.  

Afin de bien marquer la différence  avec le Bulldog anglais, le nom de " Bulldog Continental " a été choisi pour la nouvelle race.

Les décisions et les mesures en vue de la création de la nouvelle race ont été prises en accord avec la FCI (représentants de la commission des standards et de la commission scientifique).

 Il n’existe encore aucun chien de compagnie de type molossoïde résistant et de taille moyenne pour lequel il y a pourtant  une forte demande ainsi que l’attestent les nombreux amateurs passionnés de cette race encore jeune. Et le bulldog Continental est prêt à combler cette lacune.

 ASPECT GÉNÉRAL :

Chien de type bulldog, à poil court, bâti en athlète, de taille moyenne, presque inscriptible dans un carré. Malgré sa construction fortement charpentée, le Bulldog Continental est actif et endurant; il doit respirer sans bruit même au trot rapide ou au galop.

Les mâles et les femelles  doivent posséder les caractéristiques inhérentes à leur sexe.

 PROPORTIONS IMPORTANTES :

Hauteur au garrot   : Hauteur de poitrine                                    2 : 1

Hauteur au garrot   : Longueur du corps (scapulo-ischiale)          1 : 1,2

Hauteur au garrot   : Longueur du garrot à l'attache du fouet       1 : 1   

 Ces mesures et proportions sont des directives, mais c'est toujours l'impression générale du chien qui prévaut; le type bulldog doit être préservé.

COMPORTEMENT ET CARACTÈRE :

Attentif, sûr de lui, sociable, ni agressif ni craintif.

TÊTE :

Le périmètre de la tête, mesuré devant les oreilles, ne devrait pas dépasser la hauteur au garrot de plus de 15 %. Vu de face, la tête apparaît approximativement de forme carrée, les arcades zygomatiques étant légèrement saillantes.

REGION CRÂNIENNE :

Le front  est plat à légèrement bombé. Les rides sur le front sont peu prononcées. A partir du stop un sillon frontal large et plutôt plat se prolonge jusqu'au milieu du crâne.

 STOP : Bien marqué mais sans cassure profonde.

 REGION FACIALE :

Nez : La truffe doit être large. Les narines sont grandes et bien ouvertes. Le nez est toujours entièrement noir.

 Museau : Large et, vu de face, de forme presque carrée. Le chanfrein est droit, ni tourné vers le haut ni vers le bas. Le rapport à la longueur totale de la tête est de  1:3 (tolérance 1:4). Plis pas trop épais des deux côtés du chanfrein. La mâchoire inférieure, y compris le menton, est large et anguleuse. Ni la langue ni les dents ne doivent être visibles lorsque la bouche est fermée. Le menton est marqué et ne doit pas être couvert sur le devant par la lèvre supérieure.

 Lèvres : Les lèvres doivent être épaisses et leur bord doit de préférence être entièrement pigmenté. Sur le côté elles doivent entièrement recouvrir la mâchoire inférieure. La lèvre inférieure est  aussi tendue que possible.

 Mâchoire / dents : Prognathisme idéal de 1 à 5 mm, tolérance jusqu'à 10 mm. Les arcades incisives supérieure et inférieure doivent être droites et parallèles. Les dents sont fortes. 6 incisives bien développées sont régulièrement  implantées entre les canines bien écartées. Le manque des P1 est toléré, les M3 ne sont pas prises en considération. La denture complète est idéale.

 Joues : Légèrement bombées, tendues et bien arrondies.

 Yeux : Ronds, dirigés vers l’avant, bien écartés; ni enfoncés, ni saillants. Les paupières doivent bien épouser la forme du globe oculaire et être, autant que possible, complètement pigmentées. Lorsque le chien regarde droit devant lui aucun blanc (sclérotique) ne doit être visible. Iris brun foncé.

 Oreilles : Attachées haut, petites et fines. L’attache de l'oreille forme une ligne droite avec la ligne supérieure du crâne. Oreille en rose ou oreille en bouton.

Oreille en rose: pliée vers l'intérieur dans sa partie postérieure et portée en arrière, le bord antérieur de l'oreille tombe vers l'extérieur et en arrière, l'intérieur du pavillon de l'oreille est partiellement visible.

Oreille en bouton: Lorsque le chien est attentif, elles tombent vers l’avant, de sorte que la pointe de l'oreille se trouve environ à la hauteur de l'angle externe de l'œil. Au repos, elles sont accolées sur le côté de la tête. Toutes les autres formes d'oreilles sont à considérer comme des défauts.

COU :

Court et solide, mais pas court au point de donner l'impression que la tête est accolée directement aux épaules. La ligne de la nuque est bien bombée. Quelques plis sont autorisés dans la région de la gorge.

CORPS :

Le garrot est à peine plus haut que le rein. Le rapport de la longueur totale du tronc et de la hauteur au garrot est de 1,2:1.

 Ligne du dessus : Le dos est court et solide, le plus droit possible. La distance de l’attache du cou à l’attache de la queue  correspond à la hauteur au garrot.

Rein : Vu de dessus, il n’est que légèrement plus étroit que la poitrine. Croupe légèrement oblique. 

Poitrine : La poitrine descend jusqu'au coude et sa hauteur correspond, dans les proportions idéales, à la moitié de la hauteur au garrot. La cage thoracique est spacieuse, les côtes sont cintrées. La cage thoracique monte légèrement vers l'arrière.

 Ligne du dessous : Le ventre est moyennement remonté.

QUEUE :

Elle doit être attachée le plus bas possible, forte, épaisse à l'attache et doit s'effiler graduellement. Elle doit être pourvue tout autour de poils serrés, mais sans franges. Dans le cas idéal, elle atteint tout juste l'articulation du jarret. Elle est droite ou légèrement incurvée. En repos elle pend ; en action elle se relève, mais elle n’est pas enroulée sur le dos. 

MEMBRES :

AVANT MAIN :

Membres solides et robustes, vus de devant, ils sont droits.

Epaules : Larges, inclinées et bien musclées. L'omoplate doit être bien appliquée contre la cage thoracique. 

Bras : Bien au corps et bonne angulation avec l'omoplate.

Coudes : Solidement appliqués contre le corps.

Métacarpe : Court et solide, vu de profil, il n’est que peu incliné

Pieds : Cambrés, bien fermés. Les pieds ne doivent être tournés ni en dedans ni en dehors.

ARRIERE MAIN :

Les membres postérieurs ont une ossature forte et sont bien musclés.

 Grassets (genoux) : Bien angulés, ne doivent pas être tournés en dehors; vus de derrière, ils sont  parallèles.

Articulation du jarret : Bien angulé, ne doit être tourné ni en dehors ni en dedans.

Pieds : Forts, bien cambrés, dans l’axe du corps.

Ongles : Courts. Couleur recherchée: noir

ALLURE :

Allure  régulière et facile, bonne amplitude du mouvements des antérieurs, forte poussée des membres postérieurs.

PEAU :

Elastique, sans formation de plis au corps et aux membres.

ROBE :

Structure du poil : Poil de couverture court, serré, lisse, brillant, non hérissé. Sous-poil court, serré, fin. Le manque de sous-poil est toléré.

Couleur du poil : Toutes les couleurs assorties d'une truffe  noire. Robe unie, bringée ou panachée de blanc, avec ou sans masque noir. Une répartition particulière des taches n'est pas recherchée. La couleur bleue est indésirable.

TAILLE :

Hauteur au garrot :     Mâles :          42 – 46 cm

                            Femelles :    40 – 44 cm

Tolérance pour les deux sexes : 4cm en plus et 2 cm en moins

 POIDS :

 20 à 30 kg selon la taille.

DEFAUTS :

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien.

Défauts légers :

Vide sous sternal  insuffisant

Périmètre de la tête dépassant de 15 – 20 % la hauteur au garrot

Dents insuffisamment développées

Prognathisme 11 – 15 mm

Oreilles portées de manière inégale

Queue courte et / ou légèrement déformée

Poil peu serré

Taille trop grande ou trop petite (mais dans les  limites de la tolérance) d’un chien par ailleurs correct.

Amble ou pieds rasant le sol.

Défauts graves :

Yeux bleus ou vairons

Queue nettement déformée

Périmètre de la tête dépassant de plus de 20 % la hauteur au garrot

Plis de la peau retombant sur les arcades sus-orbitaires

Pli du nez trop grand

Oreilles dressées

Défauts entraînant l’exclusion

Chien agressif

Chien peureux

Respiration bruyante au repos

Entropion / ectropion

Incisives, canines ou langue visibles lorsque la bouche  est fermée

Prognathisme de plus de 15mm

Mâchoire nettement déviée

Absence de queue

Taille nettement en dehors des limites de la tolérance

Tout chien  présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

PS

Les mâles doivent avoir deux  testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

 

 

 

 

 retour index site C.F.B.C